Qu'est-ce qu'un thé noir?

Qu'est-ce qu'un thé noir? Article du Blogue du thé qui explique ce distingue le thé noir des autres types de thé.

Les thés noirs

Contrairement à ce que plusieurs pensent, le thé noir provient de la même plante que le thé vert. Ce sont les étapes de transformation suivant la cueillette qui détermineront le type de thé produit. L’oxydation des feuilles est ce qui permet de produire un thé noir, aussi appelé thé rouge en Chine dû à la couleur cuivrée de l’infusion. La production des thés noirs peut être divisée en quatre étapes principales, soit le flétrissage, le roulage, l’oxydation et le séchage.

Les étapes

1-Flétrissage

Lorsque les feuilles fraichement récoltées arrivent à la manufacture, elles sont composées d’environ 70 à 80% d’eau. Le but du flétrissage est de réduire le niveau d’humidité des feuilles afin de les rendre plus souple. Ceci permettra de ne pas abîmer les feuilles délicates lors des prochaines étapes. Traditionnellement, le flétrissage se déroule à l’extérieur au soleil, mais de nos jours il s’effectue en grande majorité à l’intérieur afin d’avoir un plus grand contrôle sur l’humidité et la température.

2-Roulage

Après le flétrissage, les feuilles sont maintenant assez souples pour être roulées sans se déchirer. Cette étape a pour but de briser les parois cellulaires de la feuille afin de libérer les enzymes et les huiles essentielles qu'elle contient. Lorsque le roulage est terminé les feuilles sont visqueuses et roulées sur elles-mêmes dans le sens de la longueur. 

3-Oxydation

Les enzymes relâchées durant le roulage commencent à réagir avec l’air et s’oxydent. C’est ce processus qui est responsable de la couleur et la saveur du thé noir. Les feuilles passeront du vert à une couleur cuivre foncé et la saveur deviendra beaucoup plus riche. Ce phénomène peut être comparé à la chaire d’une pomme qui brunit au contact de l’air. Le même phénomène se produit lorsque les enzymes des feuilles de thé entrent en contact avec l’air.

4-Séchage

Lorsque le niveau d’oxydation désiré est atteint, normalement entre 90 et 95%, l’enzyme responsable de l’oxydation est désactivée en l’exposant à la chaleur. Ceci a pour effet de verrouiller la saveur. Le séchage se termine lorsque le niveau d’humidité des feuilles est de 5-6%.

La saveur

Toutes ces étapes rendent le thé plus riche et gouteux. Il développe des notes de cacao, malt, fruits séchés, caramel et parfois un gout légèrement sucré. Les thés noirs ont tendance à être considérés comme de qualité inférieure en Amérique du Nord, ce qui est loin d’être le cas. Certains thés noirs comme le Jin Jun Mei sont parmi les plus dispendieux et les plus recherchés au monde.

Voici le thé noir que je vous recommande d'essayer afin d'apprécier pleinement cette catégorie de thé. Il s'agit d'un noir doux avec une saveur riche, réconfortante et sans amertume.

Thé noir à essayer

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés

fr